Comment vivez-vous le confinement? 

Un peu comme tout le monde je pense avec des craintes, des appréhensions et le fait d’être dans l’inconnu …Nous sommes tous logés à la même enseigne.

Nous avons un profil optimiste alors nous préparons la rentrée en gardant un contact permanent et différent avec nos clients (visioconférence, etc.)

Notre métier est basé sur le relationnel et une grosse partie de notre activité se gère à distance (mails, appels téléphoniques…etc. )Le contact physique se fait uniquement lors des visites et des signatures.

Qu’est-ce qui vous manque le plus pendant cette période ?

Le contact physique avec mon équipe me manque beaucoup, nous sommes une équipe soudée. Mais aussi le contact avec nos clients (déjeuner-clients, visite de biens…)

Plus que jamais dans cette situation, on se rends compte que le lien social est vraiment important .

Me balader dans Paris est une chose qui me manque aussi, voir l’évolution des quartiers, nous avons pour habitude d’être dehors et de «sentir » la rue !

Comment avez-vous expliquer la situation à vos enfants ?

J’ai deux garçons: 7 ans et 5 ans. Avant que le confinement ne soit mis en place, les écoles ont fait comprendre l’importance des gestes barrières (se laver les mains, se tenir à distance …etc.) 

Les enfants ont enregistré ces informations et nous avons continué à les appliquer à la maison.

Les enfants prennent assez bien la situation car ils voient plus leurs parents même si leurs copains leurs manquent.

Quant aux parents, un nouveau rôle à plein temps s’est mis en place . On s’improvise maître ou maîtresse et il faut énormément de patience … (rires)

Je félicite le personnel éducatif…et soignant, bien entendu !

Votre équipe a-t’elle réalisé des transactions depuis le 16 mars ? 

Oui une vente de murs libres dans le 17ème (restaurant d’angle) d’ailleurs nous sommes en recherche de locataires .. 

Ainsi que deux locations :

  • Installation d’un restaurant rue poissonnière- PARIS IX.
  • Installation d’un salon de « the-libraire » rue Cardinet- Paris XVII
  • Ainsi, qu’une transaction très attendue, l’enseigne Monceau Fleur, avenue Kléber ( PARIS XVI)

Dans quelles mesures l’immobilier commercial sera impacté?

L’immobilier commercial est impacté de par la fermeture des commerces . Une baisse d’activité des commerces se ressent et aura un impact sur les ventes et les crédits . Certaines enseignes ont stoppé leur développement jusqu’à 2021.

Quelles sont vos craintes ?

L’arrivée d’une deuxième vague donc un nouveau confinement et que mon entourage proche soit touché .Ma seconde crainte est que l’activité reparte trop lentement.

Vos forces ?

Le groupe LA TOUR IMMO a une force incroyable .

Le groupe a commencé avec l’implantation de petits commerçants, pignons sur rues et nous acceptons tout types de clients .

Notre diversité dans tous les secteurs est une force et avantage (pas que des enseignes internationales et les investisseurs institutionnels )

Allez-vous modifier vos habitudes de travail ? Vos mesures sanitaires ?

Oui, je vais appliquer les gestes barrières et nous avons déjà commandé des masques et de gels hydroalcooliques.

Récemment, nous avons eu la chance de doubler notre surface d’agence en déménageant du 179 boulevard Malesherbes au 168.

Nous n’aurons donc pas de mal a trouver une organisation propice en respectant les distances de sécurité !

Un conseil pour vivre au mieux ce moment?

Ne pas oublier les fondamentaux : 

  • Se lever le matin , se laver, manger aux heures de repas…En somme ,de faire comme si c’était une journée normale .
  • Maintenir une activité physique
  • Et de se rendre utile (apporter des masques à ses proches, aider les personnes âges pour les courses de première nécessité…etc)

C’est une satisfaction personnelle !