La meneuse de mode qui donne le ton.

Liliane JOSSUA, Fondatrice de la boutique multi-marque
« Montaigne Market » a répondu à nos questions

Comment avez-vous atterri dans le monde de la mode ?

Depuis jeune, j’ai toujours aimé la mode et la haute joaillerie. Il y a presque 30 ans pour rentrer dans le monde des diamants, il fallait être issue d’une famille de diamantaire.

Je n’en faisais pas partie, je me suis donc orientée vers la mode. A 20 ans, je découvre l’ile de Saint-Barthélémy où je m’y installe, mais à 21 ans je rentre en France afin de poursuivre mes études chez ESMOD.

4 ans plus tard, les études terminées, je retourne à Saint Barth, ma ville de coeur, avec mes 2 premiers enfants. J’y ouvre ma première boutique multi-marques. A cette époque en France, il n’y avait pas 4 collections annuelles comme aujourd’hui, je pars donc à la recherche de nouveaux créateurs, à New-York, ville de la mode américaine avec un énorme choix.

J’y découvre des créateurs avec cette « touche » qui m’attire. 11 ans plus tard, je prends la décision de rentrer en France afin d’offrir une meilleure scolarité à mes enfants, tout en gardant ma boutique. De retour dans la capitale, je décide de recréer la même boutique qu’à saint-Bart et j’opte pour l’avenue Montaigne (75008) auprès des grandes marques. La clientèle a chez nous un éventail de choix, sous le même toit.

Comment choisissez vous vos collections ?

C’est instinctif ! Ce sont des coups de cœur, j’ai besoin d’acheter comme si c’était pour moi, j’ai besoin de construire une relation humaine a long terme avec la marque.
De me rendre dans les shows-rooms et sentir une synergie. C’est un peu comme acheter pour mon grand dressing (rires).

Comment séléctionnez-vous vos créateurs ?

Il y a évidement les grandes marques, où pour chaque collections je me rends aux défilés et où j’y choisi les modèles qui me plaisent. Je pars aussi à la découverte de nouveaux créateurs, je trouve qu’ils apportent un nouveau regard sur la mode.

C’est exactement cela que j’aime, offrir a ma clientèle cette variété de choix.

ALEXANDER WANG par exemple à l’époque, était inconnu encore en France mais sa collection de mailles et de sacs m’a épaté. J’ai été la première à le vendre en France et aujourd’hui nous le connaissons tous.

Chaque personne désire avoir des pièces qui sont presque uniques et à des prix aussi abordables.

Comment avez vous su concilier 5 enfants et une carrière à l’internationale ?

(Sourire) J’ai 2 filles et 3 garçons qui ont grandi avec une mère qui a toujours travaillé, mais j’ai toujours su concilier les deux ans sans jamais vraiment me poser la question.
Une bonne organisation et structure permet certainement de faciliter le quotidien. J’aime mon travail, je suis épanouie c’est certainement cela le secret.

Pourquoi avez vous déménagé ?

Le mode de consommation a changé suite aux attentats et nous avons du nous adapter. Je décide de déplacer la boutique avenue Matignon (75008), une rue où se trouvait uniquement des galeries d’art. Un nouveau challenge et une nouvelle aventure pour moi !

Quel impact à le digital pour vous ?

Nous sommes en plein développement du site, en effet le monde change, la conjoncture actuelle, la sécurité intérieure, tout est un peu incertain…
Le e-commerce n’a ni horaires ni frontières, les personnes commandent très facilement sans aucuns problèmes (intempéries, embouteillage, besoin de baby-sitter…etc) Tout en clic !
Nous sommes en plein essor des réseaux sociaux. Nous investissons dans le community management, c’est le futur.

Suivez-nous sur Instagram : @montaignemarket.

Le fashion faux pas à ne pas commettre ?

Je n’aime pas le total look.
Une femme ne doit pas vouloir acheter une pièce car c’est à la mode mais elle doit s’y sentir bien, voilà le bon achat.

Un conseil pour nos lectrices ?

Écouter son cœur.